psychogénéalogie

Dès qu’on parle de Psychogénéalogie, on pense tout de suite à Anne Ancelin Schutzenberger, la psychothérapeute qui a inventé cette théorie. En effet, grâce à ses recherches et à ses réflexions, elle a su démontrer les corrélations entre les évènements du passé et ceux du présent.

Plus précisément, elle a confirmé que ce qui arrive à un membre de la famille à un moment donné peut être une dette que celui-ci a héritée de ses ancêtres. L’exemple le plus concret est le cas d’une personne qui souffre d’une maladie grave à l’âge de 50 ans alors que quatre ou cinq autres membres de sa famille souffraient aussi du même type de maladie à cet âge-là.

Il en va de même pour la personne qui fait de temps en temps des cauchemars, et qu’il n’arrive pas à comprendre ce qu’il se passe, alors que deux ou trois de ses ascendants aussi ont vécus la même chose. Et il y a tant d’autres exemples qu’on peut encore citer mais pour bien connaître la technique de Psychogénéalogie, voici les essentiels à retenir !

L’objectif et l’outil de la Psychogénéalogie

Tout d’abord, il est à savoir que de nombreux psychothérapeutes utilisent en ce moment la Psychogénéalogie pour aider leurs patients à se détacher des empreintes de souffrances familiales.

Effectivement, ces intervenants proposent des séances ou des stages pendant lesquelles ils tentent de résoudre les problèmes de leurs clients et aussi de rompre les situations de répétition, afin de permettre à ces derniers de vivre leur vie comme ils l’entendent.

Ensuite, il convient de noter également que le principal outil qui est utilisé en Psychogénéalogie est le génosociogramme. Il s’agit en fait d’une représentation graphique de l’arbre généalogique du patient et sur laquelle on note toutes les informations connues ou apprises sur sa famille.

Et c’est seulement après avoir dessiné cet arbre qu’une thérapie transgénérationnelle puisse être entamée, c’est-à-dire un processus qui permet de sortir efficacement des traumatismes qui se sont accumulés depuis plusieurs générations.

La Psychogénéalogie des prénoms

Pour insister un peu sur le décodage du génosociogramme, il y a lieu de commencer avec les prénoms ou les noms qui constituent de véritables messagers des transmissions inconscientes.

En général, ce sont les parents ou les mères qui choisissent le prénom de leur enfant. Peut-être qu’ils savent déjà au moment où ils donnent le prénom la signification de celui-ci, mais il se peut aussi que c’est leur inconscient qui leur pousse à opter pour tel ou tel prénom.

Quoi qu’il en soit, le prénom que chacun de nous porte programme ou commande notre vie, puisqu’il y a toujours un message que chaque prénom renferme. Ici, il faut préciser que ce n’est pas du sens étymologique dont on parle, mais plutôt de sa traduction biologique qui nous parvient de nos sens primaires. En termes simples donc, ce n’est pas par hasard qu’une personne s’appelle « Jean », et que son père, son grand-père et son arrière-grand-père aussi se nomment « Jean ».

La Psychogénéalogie des dates d’anniversaires

Pour continuer, il y a lieu de soulever également la Psychogénéalogie des dates d’anniversaires. Effectivement, on ne parle pas uniquement ici de dates de naissance, mais aussi de dates de mariage, de dates de décès, …

Curieusement, on remarque souvent des répétitions de dates dans une famille, et cela peut être une date porte-bonheur ou une date porte-malheur, selon les cas. En prenant l’exemple de la date de naissance. Il arrive souvent que beaucoup des membres d’une famille soient  nés un 17 du mois, dont : le père qui est né le 17 mai, le fils qui est né le 17 novembre et l’arrière-grand-père qui est né le 17 février.

Certaines personnes peuvent dire qu’il ne s’agit que d’une simple coïncidence, mais si on analyse bien la situation, il se peut que la date du 17 soit une meilleure date pour la famille. Peut-être qu’il s’est passé un bon évènement qui a honoré toute la famille un 17 du mois dans les temps de leurs ancêtres et qu’ils ont tous hérités de cette date porte-bonheur, nul ne le sait.

La Psychogénéalogie des métiers

L’histoire ne s’arrête pas encore là, il n’est plus à prouver que de nombreuses personnes héritent aussi des métiers de leur père ou de leur grand-père. Il y a par exemple les menuisiers qui ont des pères menuisiers et qui ne pensent plus à aucune autre orientation professionnelle que la menuiserie.

C’est vrai que cela peut être expliqué tout simplement par le fait que le fils a grandi dans un environnement où il ne côtoyait que des bois et des matériels de menuiserie. Donc c’est plutôt logique qu’il aime cela, qu’il maîtrise cela et qu’il cherche à faire cela.

Mais d’un autre côté, on ne peut pas nier le fait que l’inconscient du père menuisier se relie aussi inexplicablement à l’inconscient du fils menuisier et pousse petit à petit celui-ci à devenir aussi menuisier, même s’il est capable de pratiquer d’autres métiers plus rentables et plus aisés.

La Psychogénéalogie des lieux de vie

Pour terminer, le dernier point à mettre en exergue est laPsychogénéalogie des lieux de vie. Justement, chaque personne a son propre pays d’origine, et surtout sa propre région d’origine et son propre quartier d’origine. Puis, il est certain que la majorité des membres de sa famille sont nés et ont grandis dans ce même endroit.

Et à chaque fois qu’elle met les pieds là-bas, elle se souvient toujours de ses histoires de famille et aussi de son enfance. Un jour quand elle mourra, elle va revenir auprès de sa famille et elle sera enterrée dans ce même endroit, comme tous les autres membres de sa famille.

Avis sur la Psychogénéalogie

La Psychogénéalogie permet en même temps de comprendre le cheminement entre l’histoire familiale et l’histoire personnelle et de résoudre les problèmes de situations répétitives à l’aide de la thérapie transgénérationnelle. Elle peut déchiffrer les liens entre le passé et le présent, surtout ceux qui se sont incrustés à l’insu des patients.

Après quelques séances de Psychogénéalogie et après une sorte de réunion familiale, les patients peuvent remettre de l’ordre dans leur vie et peuvent retrouver un grand apaisement. Ajouté à cela, la Psychogénéalogie peut aussi aider ces derniers à refaire confiance en eux et à surmonter les mauvaises passes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *