Kit ADN

Le Kit ADN est un service proposé par les sites de généalogie afin de pouvoir réaliser un test ADN autosomique de généalogie génétique à la maison. Il sert en général à identifier les membres d’une famille ou les origines d’un individu grâce aux correspondances de leurs ADN.

A titre de rappel, les hommes possèdent 23 paires de chromosomes, dont 22 paires de chromosomes autosomiques et une paire de chromosome mitochondrial. Un test ADN autosomique est une analyse qui s’effectue sur les 22 paires de chromosomes autosomiques afin de détecter les segments homologues entre différents individus. Ainsi, les résultats d’un kit ADN infirment ou confirment les relations existant entre deux individus et enlèvent le doute sur les liens de parenté. Nous allons vous expliquer ici comment fonctionne un Kit ADN, vous pouvez également consulter notre page sur les meilleurs tests ADN ici.

Les principales étapes de réalisation d’un kit ADN

Comme ce qui est expliqué plus haut, un kit ADN est un service proposé par des entreprises en ligne. Donc pour l’obtenir, il faut tout d’abord aller sur le site, comme sur myheritage.com par exemple, et s’y inscrire. Normalement, la création d’un compte est gratuite et il suffit de commander directement le kit ADN en ligne pour bénéficier d’une livraison à domicile et de tous les accessoires nécessaires au prélèvement. Un petit dépliant est transmis avec les accessoires pour expliquer clairement les démarches à suivre.

Respecter les consignes pour faire fonctionner son Kit ADN

Il est recommandé de se bien brosser les dents avant de cracher quelques gouttes de salive dans le petit tube, puis, essayer de ne pas manger, ni fumer, ni mâcher de la gomme avant de donner l’échantillon. Si le patient a besoin de stimuler la production de salive, celui-ci peut masser l’extérieur de ses joues et poser une petite quantité de sucre blanc sur sa langue. Une fois que l’échantillon de salive est recueilli, il doit mettre le tube dans une enveloppe et l’envoyer directement à l’adresse du laboratoire. Après cela, il faut patienter quelques jours pour connaître les résultats du test ADN.

Du côté du laboratoire, les spécialistes vont extraire de l’ADN dans l’échantillon de salive qui leur a été expédié et vont l’analyser et le comparer avec celui de la population de référence en tenant compte de chaque chromosome. A la fin, un tableau récapitulatif va être dressé pour afficher toutes les informations sur les différentes origines et aussi sur les groupes ethniques qui sont reliés à l’ADN du client. Il est même possible de voir dans ce tableau un petit chronogramme qui détaille les périodes auxquelles ont vécus les ancêtres de la personne.

Pourquoi faire un test ADN ?

La première raison qui incite les gens à réaliser un test ADN est pour se rassurer sur leur propre origine, notamment pour savoir qui sont ses véritables ascendants, ou qui sont ses véritables descendants.

Sinon, un test ADN permet aussi de vérifier l’identité d’une personne suite à une longue séparation ou à une disparition. Ce qui va donc confirmer ou infirmer qu’il s’agit bien de la personne recherchée. Et il en va de même pour les frères et sœurs qui ont été adoptés par des familles différentes et qui se sont retrouvés quelques années après.

Par ailleurs, il arrive aussi souvent que les pères demandent un test de paternité prénatal avant la naissance d’un bébé pour authentifier qu’il s’agit bien de leur enfant. Pour terminer, certains parents ont également besoin de procéder à un test d’ADN afin de justifier la réussite d’une procréation médicalement assistée, comme celle d’une insémination ou encore celle d’une FIV.

La réalisation d’un kit ADN est-elle légale en France ?

A la différence des autres pays européens, l’Etat français ne permet pas la réalisation d’un test ADN. Par conséquent, ni les procédures ni les résultats des tests ADN ne sont valables aux yeux de la législation française. Et même dans le cadre médical ou scientifique, il est encore exigé d’avoir le consentement de la personne avant d’effectuer des examens sur son patrimoine génétique.

La raison de cette interdiction est simple car l’Etat français essaie de protéger tout citoyen de toutes sortes de discrimination qui peuvent se produire. De surcroît, la personne concernée doit aussi être informée sur la nature et sur les finalités des tests. Par ailleurs, s’il s’agit d’une personne décédée, l’article 16-11 alinéa 5 du Code Civil prévoit clairement que : « Aucune identification par empreintes génétiques ne peut être réalisée après la mort, sauf accord de la personne manifestée de son vivant ».

Toutefois, il est à préciser que le refus de se soumettre à une analyse génétique peut être considéré comme une preuve pour certifier ou pour nier une filiation entre deux individus. Il est également envisageable de réaliser un test de paternité dans un laboratoire à l’étranger pour avoir une idée des résultats.

Avis sur le kit ADN MyHeritage

De nombreuses personnes s’interrogent actuellement sur la pertinence des résultats donnés par les laboratoires en ligne comme Myheritage. En effet, certains affirment que les tests dévoilent vraiment des réponses exactes auxquelles ils ne s’y attendent pas, tandis que d’autres refusent d’accepter les renseignements obtenus. Bien évidemment, il est normal que les tests ADN réservent souvent des surprises puisque le principal objectif est de connaître ce que l’on ne connaît pas, ou encore d’enlever le doute sur ce qui est probable.

Par ailleurs, il y a aussi des personnes qui insinuent que les tests ne prennent en compte que certains profils génétiques. Pourtant, il y a lieu de rappeler que Myheritage réalise toujours toutes les analyses de la même manière et qu’aucun autre facteur n’influe sur les résultats donnés. Enfin, d’autres clients se plaignent aussi de la répartition de l’ADN ibérique sur Myheritage, mais il suffit de comprendre que celle-ci dépend de la diffusion des gènes sur le territoire des autres origines.